doudou tatoo

Aujourd’hui c’est la journée du Doudou, avec un grand « D » parce qu’il le vaut bien.

Top départ à la recherche de la perle rare : lavable en machine, joli, tout doux, avec des coutures plates, sans poils, pas rose même si c »est une fille, pas bleu parce qu’à priori c’est une fille, sans rien qui dépasse sauf tout un tas d’excroissances colorées tentaculaires attrapables par les petites mains comme par les grandes, mais pas une pieuvre s’il vous plait parce que les Doudous pieuvres ça n’existe pas. Me demandez pas pourquoi, ça serait drôlement pratique.

De plus, certaines études très poussées ayant prouvé que dès quelques mois d’ancienneté un petit d’homme est capable de percevoir une erreur chromique de Doudou, penser à se procurer le jumeau monozygote du dit Doudou, parce que oui, les Doudous avec un grand « D » ça prend des bains et c’est long à sécher.

Et bien qui l’eut cru ? Je l’ai trouvé ! Le Doudou parfait, framboise et orange comme les sorbets de cet été, avec une chouette superposition de collerettes colorées. Un joli petit ourson vêtu d’une fleur. Et… (roulement de tambour)… TATOUÉ !

doudou fleur

 

D’ici quelques années, on en fera peut-être une punkette de cette demoiselle en devenir. Un Doudou tatoué, c’est un bon début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.